Key Infuser est finaliste du concours EIT Digital Idea Challenge

eitfinalistAu total, nous étions 461 startups issues de 26 pays différents. Dans notre catégorie : Cyber Physical Systems , il ne reste maintenant plus que 9 candidats… Ce 4 décembre, lors de la finale nous expliquerons comment l’émergence de deux technologies nous a permis de transformer l’acte de vente en magasin et de proposer ce produit interactif, disruptif et pertinent pour nos clients et leurs visiteurs. Nous aurons à cœur de partager la vision de notre entreprise et ses perspectives de développement en ligne avec le programme de EIT Digital. EIT ICT Labs Idea Challenge est un concours d’innovation européen décliné en 8 thématiques, qui cherche à identifier et supporter les meilleurs startups digitales d’Europe ayant pour objectif une croissance élevée en Europe et dans le Monde.

5000 visiteurs au Village des Sciences et de l’Innovation


Après le Digital(in)Store 2015, c’est un tout autre public qui nous attendait au Village de la Science au palais des congrès d’Antibes Juan-les-Pins : des familles, des enfants, des personnes de tout âge et avec pour chacun une connaissance très différente de ce qu’est un objet connecté .

Si certains refusent encore d’avoir un smartphone (ne parlons même pas d’objets connectés…), ce sont peut-être finalement les jeunes les plus percutants sur ces nouvelles technologies. A l’image de cette fillette de 10 ans qui nous explique simplement : « Les objets connectés, c’est facile, ce sont des objets qui parlent à notre téléphone » .

Les démonstrateurs ont définitivement fait leur effet et rempli leurs fonctions : interpeller et préparer une vente :

  • « C’est énorme ! » s’est exclamé cet adolescent en direction de son père.
  • « Où est-ce qu’on peut acheter ces produits ? » nous ont demandé plusieurs personnes. Elles ont été toutes étonnées de savoir que le tracker d’activité, la caméra connectée étaient déjà disponibles en grandes surfaces et magasins hi-tech . On ne peut leur en vouloir : sur les étagères, qui pourrait deviner le potentiel de ces objets interactifs ?

Digital(In)Store, on y était !

DigitalInStoreKey Infuser a participé pour la 1ere fois au salon Digital (In) Store (Paris, Sep 21-23, 2015).
Une grande première pour présenter notre démonstrateur d’objets connectés auprès d’un public de professionnels, et d’en profiter pour voir les tendances Retail à venir : du Responsive Retail au CRM omnicanal, aux interactions mobiles, à la géolocalisation indoor, au Big Data, à … l’innovation dans la présentation interactive des objets connectés !

Il faut le reconnaitre, nous n’étions pas très nombreux avec des stands à parler des objets connectés. Nous avons eu un très bon accueil et avons pu valider les aspects clés de notre solution : une problématique réelle de la vente des objets connectés en magasin qui passe par des démonstrations plus éducatives, plus interactives. Une présentation du produit en réel, sans artifices ; mais également nous avons validé l’effet Wow du démonstrateur, qui ne laisse pas indifférent, qui interpelle et qui a attiré le chaland sur notre stand.
Clairement en ligne avec notre vision, et une nouvelle problématique pour les magasins qui dédient de plus en plus d’espaces à la vente des objets connectés.

Ceci nous a permis de rencontrer et nouer des contacts avec les professionnels du retail, avec des fabricants d’objets connectés, et plus généralement avec l’écosystème des agences de design et de conseil.

ObjetConnecte.com fait le tour du monde des startups

objetconnecte

… et c’est tout naturellement que nous leur ouvrons nos portes.

Sauf que c’est la première fois que nous accueillons un journaliste dans nos bureaux. Est-ce qu’on doit ranger le petit bazar habituel ? Les reliquats de l’imprimante 3D ? les cartons détournés ? Les outils ? L’oscillo ? Oui, probablement. Mais alors on ne s’y retrouve plus. Et en plus, ce ne serait plus vraiment Key Infuser. Tant pis, il y a de la vie, de l’émulation dans ce bureau et nous l’assumons…
Ouf, Alice Patalacci, la journaliste n’a pas paru épouvantée. Et l’entretien s’est bien très déroulé. < voir > Bien entendu, il n’a pas été question de ces détails logistiques…

Article et Vidéo sur Nice-Matin

Featured Video Play Icon

L’immense presse imposante à l’entrée du siège du Nice-Matin nous rappelle le moyen majeur de diffusion d’il y a quelques années…
Aujourd’hui, les mots, les idées pour présenter notre société ne se matérialiseront pas que sous la forme d’un article papier . Il y aura aussi un article web et un entretien vidéo.
Tout ceci grâce au programme de promotion des Start-Ups mené par BA06, le fonds de l’UPE06.

 

Key Infuser est créée !

La société Key Infuser est officiellement créée. Bientôt, très bientôt, les objets connectés seront présentés à leur juste valeur en boutiques et magasins.

Du factuel au MEDPI 2015

Le MedPi s’est déroulé du 26 au 29 Mai 2015 à Monaco. Le thème 2015 était clairement focalisé sur le développement du marché des objets connectés dans les réseaux de distribution grand public.
L’objectif est double ; d’une part enrichir la distribution en nouveaux produits, et d’autre part apporter de nouveaux réseaux de distribution aux marques pour la vente de leurs produits.

Un événement riche et il suffit de voir la liste des vainqueurs des prix de l’Innovation du Medpi pour se rendre compte de la diversité des nouveaux secteurs et de la variété des produits (taille, forme, fonction) :

  • Le drone avec Parrot,
  • Le localisateur avec Haier,
  • La domotique avec les alarmes myfox et avec les enceintes Bluetooth B&O,
  • La santé avec le capteur de fréquence cardiaque à destination des sportifs (SMS Audio Biosport),
  • La vidéo, avec les caméras 360° de giroptics.

Nous retrouvons là les secteurs des objets connectés qui font une entrée en force dans les réseaux de distribution : les montres connectées, la domotique intelligente, la « santé connectée », les trackers d’activité.

Enfin l’Apple Watch révèle ses usages

iwatchSi le design avait été présenté depuis septembre 2014, le suspens restait entier : on ne savait que très peu de choses sur les fonctionnalités de cette montre de tous les fantasmes.

  • Va-t-elle devenir “le prochain chapitre de l’histoire d’Apple” comme l’a suggéré Tim Cook ?
  • Va-t-elle influencer, pousser, voire devancer, le marché déjà peuplé des wearables (Jawbone, Misfit, Fitbit et les autres) comme l’Iphone l’avait fait avec les smartphones ?

Si Apple peut compter sur ses “early adopters” confiants, prêts à faire le saut, ce sont la facilité d’utilisation, l’adoption, l’intérêt à long terme, qui valideront la légitimité de l’Apple Watch.

On fait l’état des lieux au SIDO de Lyon

sidoLe Salon du SIDO qui a eu lieu du 7 au 8 Avril à Lyon est une formidable opportunité pour réaliser que le monde des objets connectés n’est qu’à son début.

C’est aussi l’occasion d’observer la complexité de la présentation ces objets inédits, dont les usages ne font pas encore partie de nos coutumes. David Rose (MIT Medialab) les appelle élégamment les “objets enchantés” .
Même si les responsables commerciaux ou les fondateurs de start-up (probablement les meilleurs ambassadeurs) sont présents sur les stands, la transmission de l’information se fait difficilement. Parfois, les visiteurs froncent les sourcils. Les images statiques des kakemonos ne suffisent pas.
Pierre Gartner (Elium Studio) doit aussi résoudre ce problème de nouveauté complexe au niveau du design : “Avant, l’objet avait une seule fonction, maintenant, il faut que le design reflète plusieurs fonctions à la fois. Certaines ne sont pas encore connues au moment du design, comme par exemple la balance de Withings qui est devenue aussi un capteur de pollution.”

On ne peut qu’approuver Bruno Bonnell (Awabot, Robopolis) qui nous rappelle que “nous sommes à la préhistoire des objets connectés”. L’IoT ne fait que commencer. Les perspectives sont immenses et c’est un monde nouveau, une intelligence mutualisée, qui se dessine.

Key Infuser rejoint l’incubateur Telecom Paristech Eurecom

entree_incubDepuis le 2 mars 2015, Key Infuser est à l’incubateur Telecom Paristech Eurecom. Grâce à son domaine de compétence, son histoire, celui-ci héberge et accompagne les projets numériques innovants. Il se situe au business pôle de Sophia Antipolis, un endroit tout juste idéal pour la croissance des entreprises :

  • Au 2ème étage, les 2 incubateurs de Sophia accueillent les idées qui germent.
  • Au 1er étage, la pépinière d’entreprises prend la suite : Avec un projet déjà concrétisé, l’entreprise trouve l’envergure qui lui convient.
  • Enfin, on retrouve des entreprises avérées, mais aussi la CCI Nice-Côte d’Azur, le pôle SCS, Telecom Valley, qui, entre autres, organisent sur place des formations et des conférences sur des sujets entrepreneuriaux.

Difficile d’imaginer un meilleur endroit pour se développer…

Sur la photo, les porteurs des 3 nouveaux projets incubés par Telecom Paristech Eurecom : Esthetissime (Damien Greusard), Ubiquity Tech (David Duchange) et Key Infuser (moi-même)